arreter-la-masturbation.com Photo de la page Archives

Archives

stratégie pour arrêter la masturbation

Publié le 24 mai 2015 par admin « L’art de la guerre » appliqué à la masturbation« L’art de la guerre » appliqué à la masturbationUne stratégie pour arrêter la masturbationLes grands généraux, ceux qui gagnent les guerres contre l’ennemi, ne sont pas les plus sanguinaires. Ce sont ceux qui ont une intelligence de la situation, une compréhension de l’ennemi et savent jouer avec lui. Bref, ils sont stratèges !Si vous faites partie de ces nombreuses personnes qui souhaitent arrêter la masturbation, ou « arrêter de se branler » comme on le lit sur de nombreux forums, sachez, premièrement, que c’est possible et , deuxièmement, que cela peut être amusant. Il vous suffit de bien vouloir vous mettre dans la peau due chef de guerre, intelligent et stratège, à qui vous souhaitez ressembler.Un préalable cependant : si on parle de guerre, c’est qu’il y a un ennemi.Bien sûr, ce n’est pas un vrai ennemi, mais, là, pour arrêter de se masturber, il va falloir considérer la masturbation comme votre ennemie. Sinon, autant dire que vous avez encore envie d’en être complice, de traiter avec elle, bref..que vous n’êtes pas vraiment prêt à vous en passer. Vous y êtes ?L’art de la guerre selon Sun Tzu« L’art de la guerre » est le premier traité de stratégie militaire connu dans notre histoire. connu sur ce sujet et il inspire encore de nombreux tacticiens. Son auteur est autant stratège que philosophe, puisant à la grande tradition chinoise du Vè ou VIè siècle avant Jésus-Christ. La particularité de ce traité est en effet qu’il peut s’appliquer à toute sorte de guerre : une guerre contre un ennemi réel avec des forces armée set des menaces de destruction, comme un ennemi imaginaire, un ennemi intérieur, et pourquoi pas une partie de soi-même? « L’art de la guerre » est utilisé autant en sciences politiques, qu’en management ou en techniques commerciales. Ce qui est nouveau, mais pas étonnant, est qu’il peut être utilisé en psychologie personnelle, comme par exemple pour perdre du poids (voir ici). Alors pourquoi pas pour la masturbation?Soumettre son ennemi sans combatPour Sun Tzu , « L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat. » Pourquoi en effet déployer de la force et de l’énergie s’il n’en est pas besoin? Et ce d’autant plus si se battre mobilise et entretient les forces de l’ennemi. Or , dans la masturbation, n’est-ce pas ce qui se passe : plus je veux lutter contre la masturbation, plus l’envie de se branler est là, puissante, imparable.L’idéal est donc de n’avoir pas à se battre, soit que vous arriviez à contourner l’ennemi, soit que vous le mettiez dans un état de faiblesse tel qu’il renoncera au combat. Pour faire cela, Sun Tzu préconise la ruse, étant inclue la possibilité de la fuite, comme un élément psychologique contribuant à désarmer l’adversaire.Premier principe : « Connais ton ennemi ! ». Voyons comment cela peut s’appliquer à la masturbation. Connaître son ennemi : d’où vient la masturbation ?Pour ruser avec votre ennemi, il faut le connaître. Même si la réponse est pour chacun différente – justement pour cela ! – , si vous voulez arrêter la masturbation, il va falloir d’abord répondre à la question : d’où vient-elle et comment ? Pour vous.Est-ce pour compenser un stress ou un surplus d’énergie ? Est-ce pour répondre à la solitude, à un manque affectif ? Est-ce la réponse à un stimuli érotique, réel ou imaginaire : vidéo, pornographie, jeux érotique, nudité ? Est-ce seulment une pulsion physiologique , la réponse par habitude à une érection et un besoin de satisfaction immédiate ? Etc.Ce qui est sûr, c’est que la plupart des cas, la masturbation ne vient pas par hasard. Lorsque vous êtes dans un contexte social, il y a fort à parier que même si’il y a excitation et érection, vous ne vous masturbez pas devant les personnes? Donc pourquoi, en va-t-il autrement quand vous êtes seul ? Si c’est la réponse différée à une excitation précédente, repérez d’où vient cette excitation, comment elle survient…Et il sera plus facile de l’éviter.Repérez la tactique de l’ennemiLes processus qui conduisent à la masturbation sont en grande partie inconscients, mais il y a quand même des choses à repérer : les situations qui la favorisent, les déclencheurs qui la provoquent quasi -inéluctablement.Passée l’adolescence, où ces déclencheurs peuvent être purement hormonaux, la plupart des cas correspondent soit à une insatisfaction (pas forcément sexuelle) et un désir de compensation (exister, se faire plaisir, pour le plaisir qu’on n’a pas eu dans la journée) , soit d’excitations entretenues par des fantasmes imaginaires des situations érotiques ou le plus souvent des vidéos pornographiques. Ces vidéos ont l’inconvénient de marque des images dans notre esprit, y compris l’inconscient, et de les laisser continuer leur travail de sape en matière d’excitation sexuelle, même quand vous ne les regardez plus.Il est clair que quiconque veut arrêter de se masturber doit cesser de déclencher et d »entretenir les processus obsessionnels qui conduisent à la masturbation. Cela n’est pas facile. Il existe des programmes qui peuvent aider. Pour ceux qui comprennent l’anglais, en voici un assez efficace : Healthy Sexuality System. Les auteurs de cette méthode ont l’intelligence de ne pas juger la masturbation et de distinguer bonnes et mauvaises pratiques de la masturbation. le propos est évidemment de vous aider à vous libérer des mauvaises pratiques.Dans tous les cas, repérer pourquoi la masturbation se met en place sera le début de la solution. Pour arrêter de se masturber, pratiquer l’art de l’évitementVotre ennemi a de nombreuses ressources et notamment des complicités internes. Il sait très bien comment vous séduire, vous manipuler, vous entraîner à aller à sa suite. C’est que la masturbation est une habitude qui plonge profondément dans notre inconscient, elle répond à des besoins vitaux. Certes, elle est peut-être la mauvaise réponse, mais elle est votre réponse pour le moment. SI vous pensez qu’elle n’est pas la bonne réponse, il va falloir repérer, d’une part, quels sont les faux amis qui vous entraînent à cette réponse, et, d’autre part, quelle autre réponse pourrait être satisfaisante avant même que la possibilité de la masturbation survienne.Bref, vous avez pris des habitudes. Si vous voulez en changer, il faut en retrouver la racine et l’orienter autrement. Dans un premier temps, l’évitement est une bonne tactique : fuir les situations qui provoquent à se masturber : conversations oisives, situations érotiques, moments de solitude, et choisir des activités qui apportent une compensation similaire sans stimuli sexuels : pratiquer le sport, s’engager dans les relations sociales, etc.Comme le signale,l’excellent article déjà cité consacré à la perte de poids, dans cette bataille, la raison n’est pas forcément votre alliée. Les découvertes récentes montrent que, contrairement à ce qu’on pensait, la raison vient construire le discours a posteriori et justifier les comportements qui nous arrangent. On ne peut donc pas compter sur elle, elle finira toujours par dire » Hof, et pourquoi pas, après tout? Je le mérite bien. Juste pour cette fois… » Etc.La bonne tactique, celle qui permet de remonter à la racine de l’habitude, est de regarder ce qui se passe sans intervenir. Regarder comment en vous-mêmes les arguments s’enchaînent et se mobilisent pour vous convaincre. Ne vous contentez pas de la réponse finale qui consiste à dire oui à la masturbation, mais repérez comment ça commence. Et encore avant, encore avant, qu’est-ce qu’il y avait ? Quelle partie de vous-même se réveille et sollicite la raison, convainc la volonté et vous amène à vous masturber. C’était quoi au début ? Et, à la place, vous pourriez y répondre comment ?Pour en savoir plus et adapter cette stratégie à votre situation, lisez donc L’art de la guerre.Pour conclure, relevons que nous retrouvons dans l’art de la guerre les intuitions propres aux sagesses asiatiques déjà à l’oeuvre dans les arts martiaux ou les techniques de méditation : en tout de l’équilibre, laisser les énergies se déployer et faire de la faiblesse une force et vice versa.En matière de masturbation, connaître son ennemi, c’est se connaître soi-même. Passionnant, non?     

Ejaculation précoce et infertilité masculinePublié le 24 avril 2015 par admin

 infertilité masculineJe suis précoce, y a-t-il un risque d’infertilité masculine ?Le problème de l’éjaculation précoce peut s’avérer intensément éprouvant, tant pour l’homme qui en est sujet, que pour sa partenaire sexuelle. Et l’infertilité masculine ne l’est pas moins. Mais l’éjaculation prématurée aurait-elle un impact sur la fertilité masculine ? Voici quelques points à connaître concernant l’éjaculation précoce et l’infertilité. L’éjaculation prématurée, un problème fréquentAvant tout, il faut savoir que l’éjaculation est dite précoce quand l’homme, lors de relations sexuelles, arrive au moment de l’éjaculation, alors que sa partenaire n’a pas encore eu le temps d’atteindre l’orgasme. Il est assez courant que la gent féminine prenne davantage de temps que l’homme pour parvenir à l’orgasme. Ainsi, lorsqu’un homme éjacule tôt, la femme ne reçoit pas sa part de plaisir et reste insatisfaite. L’éjaculation prématurée peut constituer un problème grave ou pas, selon les cas. Mais la pire situation serait que l’homme éjacule avant même d’avoir entrepris la pénétration vaginale. Ceci est un problème assez courant dans sa globalité. Des solutions peuvent heureusement y remédier. Des facteurs communs causant l’infertilité masculine et l’éjaculation précoce Une recherche a dévoilé que les causes à l’origine de l’éjaculation précoce pourraient aussi avoir des impacts sur l’infertilité, ou du moins défavoriser la fertilité. Il pourrait ainsi y avoir un lien étroit entre l’inaptitude à tenir longtemps et l’infertilité masculine. A titre d’exemple, on peut évoquer le déséquilibre hormonal et notamment la testostérone, qui serait un des facteurs indirects de l’éjaculation précoce. Tels que nous le savons, cette hormone agit sur la qualité et la quantité des spermatozoïdes chez l’homme. Un homme ayant une faible quantité de testostérone est ainsi plus enclin à être un éjaculateur prématuré. Ceci a alors une influence sur la qualité et la quantité du sperme, ce qui peut par conséquent se révéler défavorable à la fertilité masculine. Le stress constitue également une cause pouvant engendrer l’éjaculation précoce et joue un rôle négatif sur la qualité et la quantité de spermatozoïdes de l’homme.Infertilité et infertilité: tout dépend de l’éjaculation précoceC’est bête à dire, mais l’éjaculation précoce peut en soi empêcher la fécondation. Il faut bien que spermatozoïdes et ovule se rencontrent. Si donc, votre excitation est telle que vous ne pouvez vous retenir de jouir alors que votre pénis n’est pas encore dans le vagin, évidemment il n’y a pas de fécondation possible. Sachez cependant que cela ne veut pas dire que vous êtes stérile, simplement il faut apprendre à gérer votre excitation de manière à ce que la rencontre sexuelle se fasse réellement. Bref, si l’éjaculation a lieu avant la pénétration, il n’y a évidemment pas fécondation possible !Il existe différentes méthodes et techniques de relaxation qui peuvent aider lorsqu’on est éjaculateur précoce. Solution, l’hypnose, dans ce cas, peut réellement vous aider à appréhender le temps différemment.En conclusion, lorsqu’un homme souffre d’éjaculation précoce, cela peut compromettre sa fertilité. Pour y remédier, la principale solution est le contrôle de soi et une meilleure confiance en soi. Viennent ensuite des traitements par médication qui peuvent dans certains cas s’avérer opérants et dans d’autres non.Nota Bene : L’infertilité masculine n’est pas synonyme d’impuissance sexuelle. Sur le rapport entr emasturbation et impuissance sexuelle, voir ici.assurer-728×90 Publié dans connaissance de soi, éjaculation précoce | Mots-clés : apprendre à se contrôler, éjaculateur précoce, éjaculateur prématuré, éjaculation précoce, infertilité masculine | Laisser une réponseL’hypnose au secours de l’éjaculation précocePublié le 24 avril 2015 par admin1hypnose et santé sexuellePour soigner les troubles sexuels, et notamment tous ceux qui ont trait au manque de contrôle de soi comme la masturbation compulsive et l’éjaculation précoce, vous pouvez avoir recours à l’hypnose thérapeutique.Celle-ci n’a rien à voir avec l’hypnose de spectacle et pas complètement non plus avec l’hypnose sexuelle. L’hypnose thérapeutique moderne, issue des travaux de Milton Erickson est une Thérapie Orientée vers la Solution (T.O.S). En bref, il ne s’agit pas de passer des heures à chercher la cause d’un trouble, un malaise ou un mal-être, mais de chercher la solution, avec ce présupposé que vous avez déjà la solution en vous mais que vous ne savez peut-être pas y accéder. La question clé de ce genre de thérapies est » Et quand vous avez atteint votre objectif, c’est comment ? »Quand vous arrivez à vous passez de la masturbation, quand vous arrivez à retenir votre éjaculation, c’est comment ? Que s’est-il passé de différent ?Bien sûr, posée ainsi, la question peut paraître simplette. Tout l’art de l’hypno-praticien consiste à la poser non pas à la partie consciente de vous-même, mais à votre inconscient, cette part de vous-même qui a emmagasiné plein d’informations et de savoir-faire mais qui ne sait pas toujours bien les utiliser si on ne lui demande pas poliment.Chaque jour, grâce à l’hypnose ericksonnienne, de nombreux hommes regagnent confiance, trouvent en eux et mettent en pratique de solutions qu’ils n’imaginaient pas, et parviennent à regagner une vie sexuelle saine et épanouie avec leurs conjointes.Avec l’hypnose, les résultats sont généralement concluants et ce, sur le long terme. La sexualité masculine n’en sera que plus épanouie. Les techniques de l’hypnose dans le cadre du traitement de l’éjaculation prématurée Chaque cas est particulier, il n’existe donc pas une technique dédiée à l’arrêtd e la masturbation ou de l’éjaculation précoce.Le premier travail consistera à repérer à quoi vous réagissez quand vous pratiquez de tels comportements sexuels. Est-ce la compensation d’un stress, la recherche d’une satisfaction que la vie ne vous a pas donnée, une habitude ancrée depuis longtemps, une mauvaise gestion du temps de votre corps ? Les causes peuvent être multiples, ce qui compte c’est ce que vous vivez maintenant. Qu’est-ce qui se passe quand ça arrive et qu’est-ce que vous aimeriez vivre à la place ? La réponse à cette question est cruciale car c’est elle qui permettra d’appliquer le bon protocole, celui qui est adapté dans votre cas. Mais rassurez-vous, ce n’est pas votre problème, c’est celui du praticien que vous consultez.Pour ce qui vous concerne, vous pouvez y aller les mains dans les poches, la seule chose qu va compter et votre réelle motivation à changer et la confiance que vous ferez en votre praticien, de telle manière que vous puissiez lui en parler sans détours.Se libérer des croyances limitantes te retrouver confiance en soiLa plupart du temps, l’hypnose – comme la P.N.L , d’ailleurs, qui en est issue – agit sur les croyances. Par exemple , concernant a masturbation ; croyance que vous n’arriverez pas à vous en passer, croyance qu’il faut jouir ou prendre du plaisir tout de suite, croyance que vous êtes ainsi vivant, croyance que vous y avez droit, croyance que..etc. En soi, elles ne sont pas mauvaises, bien sûr, mais souvent elles s’imposent en arrière-fond , comme s’il n’y avaient qu’elles et qu’elles étaient forcément adaptées. En fait, elles ont dû être nécessaires et adaptées à un moment de votre vie.Mais ce n’est plus forcément le cas. A 40 ou 50 ans, votre besoin psychologique de satisfaction n’a peut-être plus vraiment à voir avec la découverte émerveillée de l’adolescent face aux potentialités de son corps, non?Cette croyance peut également être une peur. Peur de ne pas réussir, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être pris en défaut. Ce sont des problématiques récurrentes chez l’éjaculateur précoce.A cela, s’ajoute l’habitude. Et l’habitude est une croyance aussi, dans le sens où notre cerveau s’est habitué à faire d’une manière et ne conçoit plus qu’on puisse faire autrement. Je fais vite, j’ai besoin de plaisir, rapide, au cas où je n’aurais pas le temps. Plaisir rapide et pour moi, sans attendre l’autre. Réflexe d’habitudinaire qui, en fait est une croyance ancrée profondément qu’il ne peut pas en être autrement. Un travail sous hypnose peut aider à gérer le temps, gérer les émotions, gérer la rencontre avec la partenaire et son plaisir, bref, c’est un apprentissage ou ré-apprentissage, qui est en jeu.L’hypnose thérapeutique va agir sur deux plans. Elle va, d’une part,vous permettre de changer vos croyances en matière d’échec et de réussite sexuelle, et vous redonner confiance en vous. Et d’autre part, elle va vous permettre d’acquérir la sérénité et l’assurance suffisantes pour gérer librement votre vie sexuelle et votre aptitude à être plus performant lors d’un rapport sexuel.Prenons le cas de l’éjaculation précoce. D’où elle vient, on ne sait pas. Habitude masturbatoire, hyper-sensibilité, besoin de compensation instantanée, peur de ne pas être à la hauteur, hyper-excitabilité due à des visionnages pornographique sou une éducation étriquée, peu importe. Vos croyances et habitudes entretiennent vos propensions à l’éjaculation prématurée. Dans la plupart des cas, l’éjaculation précoce se retrouve dans un cercle vicieux. Plus vous vous concentrez sur l’idée de vous retenir , plus vous allez rencontrer un problème d’éjaculation précoce durant un rapport sexuel. Cela va engendrer plus de stress au cours du prochain rapport, lequel amplifiera davantage le problème. Alors que peut-être, tout simplement, vous avez à repérer le déclencheur de votre excitation : est-il physique, psysiologique, émotionnel? Et apprendre à gérer le temps autrement. Si vous appreniez à vivre en une minute, voir e deux ou trois ou plus, l’intensité que vous ressentez et vivez en 10 secondes, ça se passerait comment, comment se décomposeraient le temps et les sensations pour vous ?Et voilà, ré-apprendre, sans cesse ré-apprendre. Nous sommes conditionnés par de multiples croyances et réflexes qui ont pu être adaptés à un moment de notre histoire mais ne sont plus adéquats. C’est une grand erreur de croire qu’arrivé à l’âge adulte , nous n’avons plus rien à a prendre. Un être humain apprend toute sa vie, et pas seulement des choses intellectuelles ou utiles pour son travail. Comment pratiquer l’hypnose pour traiter l’éjaculation précoce ou la masturbation?Deux solutions. Soit vous le faites vous-même, soit vous avez recours à un professionnel. Soit vous choisissez des séances d’écoute depuis chez vous, soit vous recourez aux services d’un hypno-praticien.L’auto-hypnose, si vous la pratiquez dans de bonnes conditions, peut être très efficace mais il existe peu de fichier mp3 de qualité sur ce sujet, cela veut donc dire que vous êtes capable d’être autonome pour recourir à votre inconscient sur des problématiques sexuelles.Celles-ci sont souvent ancrées très loin dans nos habitudes et notre mémoire sensorielle. sans compter, qu’elles touchent la représentation du corps, l’éducation, la satisfaction de besoins primaires qui n’ont parfois qu’in lointain rapport avec une pratique sexuelle. Dans tous ces cas, le recours à un professionnel de l’hypnose qui saura vous écouter et vous accompagner est recommandé.La séance d’hypnose vous aidera enfin à tirer un trait sur vos problèmes d’éjaculation précoce en visant directement les causes qui font de vous un éjaculateur prématuré, vos appréhensions négatives concernant votre aptitude à satisfaire votre conjointe sur le plan sexuel et votre image de vous-même au cours du rapport sexuel. Cette séance vous aidera alors à apprendre, de façon inconsciente à tenir plus longtemps durant l’acte sexuel avant votre orgasme, de changer votre état d’esprit afin d’apprécier pleinement vos relations sexuelles et de ne plus craindre l’éjaculation prématurée. La séance vous permettra également de vous débarrasser des pensées négatives qui vous empêchent de durer longtemps et d’augmenter la confiance en soi.En conclusion, comment l’hypnose peut vous aider à soigner l’éjaculation précoce ? En utilisant différentes techniques adaptés aux problème sexuels masculins, tels la masturbation et l’éjaculation précoce. Relaxation, ré-apprentissage des sensations corporelles, travail sur la la décomposition du temps, acquisition de comportements adaptés à votre objectif, etc.& & &

Pour commencer l’autohypnose en douceur, voici un exemple gratuit d’induction, proposé par www.docteur-hypnose.com à adapter en fonction de votre objectif :

 Publié dans connaissance de soi, éjaculation précoce, méthode | Mots-clés : apprendre à se contrôler, arrêter la masturbation, autosatisfaction, contrôler la masturbation, éjaculateur précoce, habitudinaire, méthode pour arrêter de se masturber, retarder l’éjaculation | Une réponseComment les arts martiaux aident à la maîtrise sexuellePublié le 22 avril 2015 par admin1

les arts martiaux et la santé sexuelleArts martiaux et santé sexuelle

Quel rapport entre les arts martiaux et la santé sexuelle ? Si vous êtes concerné par la masturbation ou l’éjaculation précoce, deux pratiques masculines qui indiquent une difficulté à se contrôler, vous allez vite en comprendre l’intérêt. En apprenant la discipline et la maîtrise de soi, les arts martiaux permettent non seulement de mieux connaître son corps mais aussi de mieux gérer ses émotions. Comme pour le zen ou le yoga ou le tantrisme, les arts martiaux envisagent la personne de manière globale et visent son équilibre, y compris son équilibre sexuel. 

Les arts martiaux : une philosophie de vie qui impacte votre sexualité

 De prime abord, lorsqu’on évoque les arts martiaux, on pense toujours à des techniques de combat et l’entretien de la virilité. Les initiés apprennent bientôt qu’il s’agit davantage de sports de défense, et parfois qu’il ne s’agit d’éviter même de se battre. La plupart des arts martiaux sont fondés sur l’idée qu’il faut gaspiller le moins d’énergie possible face à un adversaire violent et que, sagement, il faut utiliser la force de l’autre pour le renverser ou le défaire.Cela ne se fait pas sans une parfaite maîtrise de soi qui inclut la connaissance de son corps et de ses réflexes mais aussi un contrôle de soi qui permet de gérer ses émotions ou pulsions sexuelles sans se laisser entraîner par elles.Les arts martiaux relèvent d’un art de vivre, pétri de spiritualité, de sagesse et de méditation. Cette approche globale de la personne l’impacte dans ses aspects les plus intimes. Aussi, les arts martiaux constituent aussi une méthode permettant d’améliorer la libido ainsi que la performance sexuelle dans son intégralité. Les personnes pratiquant souvent les arts martiaux sont plus énergiques, moins nerveuses, ont une plus grande facilité à regagner confiance en soi et détiennent un niveau de testostérone élevé. En gros, les arts martiaux permettent de travailler le corps, de favoriser l’état de santé global, et peuvent également contribuer à une meilleure vie sexuelle.On insiste par exemple au Vietnam sur le fait que les arts martiaux (Vo Thuat) sont intégrés à la Voie (le Dao), » au sens spirituel du terme, réunissant tous les principes de vie et conduisant à la sagesse (« Tao » en chinois, « Do » en japonais). On le retrouve dans le nom de nombreuses écoles, où il vient souligner le fait que l’apprentissage du Vo ne se limite pas à l’acquisition de techniques de combat, purement physiques, mais, bien plus largement, englobe quantité d’autres apprentissages : connaissance de soi, éthique, tactique et stratégie, techniques prophylactiques, etc. Ainsi, le sens de « Vo Thuat » serait plutôt « art de celui qui s’oppose à la violence » (source : wikipedia)Pratiquer un art martial, c’est apprendre à se connaître soi-même et à agir de manière ajustée dans tous les aspects de sa vie, y compris la maîtrise sexuelle. 

La pratique des arts martiaux pour une meilleure performance sexuelle

 Pratiquer les arts martiaux permet avant tout de jouir d’une bonne condition physique et d’avoir un meilleur self-control. Si nous considérons ces deux points sur le plan sexuel, on peut dire que les arts martiaux sont favorables à une plus grande performance sexuelle. En effet, si la pratique de l’aïkido offre une bonne souplesse au corps, cela permet également d’avoir une meilleure maîtrise de son corps lors d’un rapport sexuel. Cela favorisera ainsi la libido, de même que l’acte sexuel lui-même.Dans la même lignée, le Qi Gong, gymnastique traditionnelle chinoise, se base sur le contrôle de l’énergie vitale. Au niveau sexuel, cette activité peut aider à mieux gérer ses émotions, notamment grâce à des exercices de concentration et de respiration. D’autres disciplines d’arts martiaux, à l’instar du taï chi chuan, contribuent aussi à une excellente santé sexuelle. Cette activité peut en effet tonifier le corps dans son ensemble, lutter contre le stress, et contribue à une meilleure gestion des émotions. Le taï chi chuan permet en plus de stimuler les énergies du corps, ce qui s’avère bénéfique pour une bonne activité sexuelle.Précisons que ces valeurs se retrouvent dans tous les arts martiaux, quelle qu’en soit l’origine nationale, qu’il s’agisse d’un art martial japonais comme le ju-jitsu, d’un art martial chinois comme le wing shun, ou encore un art martial coréen comme le taekwondo ou takkyon. Et bien sûr, la liste n’est pas exhaustive.Ce ne sont que quelques exemples, quelque soit l’art martial que vous choisirez, y compris les plus classiques comme le karaté ou le judo, vous apprendrez la maîtrise de vous-même dans les différentes composantes de votre corps.

Apprendre le contrôle de soi avec les arts martiaux

Les spécialistes du massage tantrique vous diront que les hommes qui pratiquent les arts martiaux ont intégré leur sensualité de manière globale. Lors des massages, ils maîtrisent mieux et sans effort leur excitation génitale, autant l’érection que la production de liquide séminal ou même l’éjaculation involontaire.En fait le secret des arts martiaux est simple : l’univers extérieur ne s’impose pas à moi, y compris dans les réactions internes qu’il provoque en moi. C’est moi qui m’impose à lui en choisissant mon mode d’être au monde. Je peux alors choisir librement de m’adonner ou non au plaisir au masculin, de la manière et avec l’intensité qui me convient.Bref, pratiquer un art martial vous introduit dans une philosophie et une sagesse qui vous permet de ne plus être esclave de vos instincts sexuels. Vous regagnez en liberté et pouvez amplement améliorer votre vie sexuelle. Vous pouvez, notamment, contrôler la masturbation et retarder le moment de l’éjaculation beaucoup plus facilement.Voilà pourquoi, quand ils sont pratiqués de la bonne manière, les arts martiaux favorisent en réalité la santé sexuelle.  Publié dans connaissance de soi, éjaculation précoce, méthode, Sexologie | Mots-clés : maîtrise de soi, maîtrise sexuelle, santé sexuelle | Une réponseLa circoncision permet-elle de limiter l’éjaculation précoce ?Publié le 20 avril 2015 par admincircumcision15f-1-webLa circoncision est une pratique très répandue dans le monde. Elle consiste à retirer le prépuce du pénis par procédé chirurgical. Pratique d’abord culturelle et religieuse, elle est parfois pratiquée pour des raisons médicales ou hygiénistes. De nos jours, la libéralisation sexuelle et la facilité de parole sur le sujet de la sexualité masculine amène de plus en plus souvent à rechercher les inconvénients et avantages de la circoncision en matière de performance sexuelle. On en arrive même à se demander si ce procédé permet de limiter l’éjaculation précoce. Qu’en est-il donc ?

La pratique de la circoncision

D’une manière générale, elle est réalisée à un très jeune âge, en général pour des motifs religieux, et au maximum à 10 ans. La circoncision enfant est une pratique naturelle. La circoncision juive se fait huit jours après la naissance. Ce procédé est aussi pratiqué par la plupart des musulmans malgré le fait qu’il ne soit pas mentionné dans le Coran. La circoncision musulmane se réalise à partir de 3 ans. Dans certaines traditions africaines, la circoncision fait partie des rites d’initiation qui marquent le passage à l’âge adulte. Selon les ethnies et les coutumes, elle peut alors être pratiquée au début de l’adolescence comme à la fin. Toujours est-il que, là où elle est la norme générale, la plupart des hommes sont circoncis avant d’avoir des relations sexuelles et donc peu nombreux sont ceux qui peuvent comparer leurs performances sexuelles entre avant et après la circoncision. Certains disent que leur sexualité a été gênée avant la circoncision adulte, du fiat de la sensibilité plus grande et de la nécessité d’une plus grande hygiène. Mais d’autres, déjà circoncis depuis l’enfance, émettent parfois des regrets de ne pas ressentir davantage de sensation au bout de leur pénis..

Circoncision et insensibilité du gland

Suite à la circoncision, le gland est exposé de manière permanente à l’air ainsi qu’aux frottements avec les sous-vêtements. Il s’opère ainsi un processus de kératinisation de la muqueuse du gland. La kératine est une substance résistante et fibreuse, responsable de l’épaississement et du durcissement de la peau. Ceci ne supprime pas la sensibilité du gland, mais peut la diminuer et n’a pas de conséquence néfaste sur la santé, contrairement au fait de décalotter le prépuce. Cette insensibilisation du gland n’a pas d’inconvénient pour la santé. Elle n’empêche évidemment pas les relations sexuelles, ni même l’érection en cas d’excitation. Par contre, le plaisir lié au frottement ou ou au massage du gland est probablement moindre et explique en partie que les hommes circoncis pratiquent moins la masturbation ou prennent plus de temps pour la pratiquer.

La circoncision et l’éjaculation précoce

La baisse de la sensibilité du gland n’empêche pas une vie sexuelle épanouie pour soi comme la partenaire, elle permet juste une excitation moins rapide par cette partie du sexe. Mais le plaisir au masculin ne tient pas qu’à la sensibilité du gland et au fait de décalotter ou non le prépuce, l’homme est sensible sur d’autres parties de sa verge : le frein, la racine du gland, sans compter les mouvements de va-et-vient, dont il jouit encore plus intensément. Bref, la circoncision ne garantit pas une augmentation de la durée des rapports intimes et n’a d’effets ni négatifs ni positifs sur l’éjaculation précoce.Certes, la kératinisation du gland produit une insensibilité partielle, mais contrairement à l’idée qu’on raconte, cela ne permet pas de réduire la nécessité de rapports sexuels, à commencer par la masturbation, ni d’être plus endurant avec les femmes.La perte d’une part de sensibilité au niveau du gland, pour l’homme circoncis, est compensée par l’amplitude des mouvements et une sensibilité accrue en d’autres endroits et qui s’acquiert également par l’exploration des parties génitales et l’habitude. Bref, il n’y a aucune garantit que l’homme circoncis prolonge naturellement la durée des rapports sexuels pour augmenter son plaisir lors des relations sexuelles. Sa sensibilité est autre mais elle existe et doit être canalisée et contrôlée comme pour les hommes non-circoncis.Ainsi, la circoncision n’est pas une solution à l’éjaculation trop rapide, et elle ne l’accélère pas non plus. La maîtrise de l’éjaculation s’acquiert avec l’expérience ou à l’aide de méthodes telles que celles qui est proposée ci-dessous. Publié dans éjaculation précoce, méthode, Sexologie | Mots-clés : circoncision, éjaculation précoce, méthode pour arrêter de se masturber | Laisser une réponseRetrouver le plaisir au masculin avec le tantrismePublié le 17 avril 2015 par admin

massage-nuTantrisme et plaisir au masculin

Que vous ayez un problème avec la masturbation ou avec l’éjaculation précoce, le tantrisme pourrait bien être une solution douce et efficace pour vous.La technique du tantrisme consiste à retrouver ou réveiller le plaisir masculin indépendamment de l’excitation génitale. En découvrant des zones de plaisir bien plus intenses et réparties sur tout votre corps, vous apprenez à vous passer de la masturbation – ou à la gérer autrement – et à retarder l’éjaculation, qui n’est plus un but en soi.On a souvent critiqué le tantrisme comme un moyen d’assouvir des fantasmes sexuels grâce à des massages érotiques qu’on ne se permettait dans son couple, mais c’est là soit une déformation soit une incompréhension terrible de l’art tantrique. Car le tantrisme n’est pas d’abord érotique ou même sexuel, le tantrisme est un art spirituel, une manière d’être en relation avec soi-même, avec autrui et avec le monde. Et comme pour nombre de sagesses orientales, cette harmonie es faite de paix et d’équilibre.Il s’agit donc d’abord de retrouver la connaissance de son corps et de ses désirs vitaux, en tant qu’ils sont reliés non pas seulement à une pratique sexuelle mais à l’équilibre de tout votre être. voilà pourquoi, le tantrisme peut être une aide précieuse pour quiconque est accro à la masturbation ou ne sait pas pas retenir son éjaculation.

Le tantrisme, de la connaissance de soi à la confiance en soi.

Etat spirituel séculaire, le tantrisme représente actuellement la plénitude sexuelle, un art qui permet de retrouver le plaisir au masculin tout en ayant une plus grande confiance en soi. En effet, le tantrisme traite la sexualité avec beaucoup de simplicité et ne tient pas compte des fixations que font certaines personnes par rapport à leur performance sexuelle.Le tantrisme permet de découvrir son corps d’une manière tellement différente de ce qu’on a appris en Occident que c’est comme une deuxième naissance. On prend conscience que des énergies circulent en nous et qu’elles le font tout doucement et pour votre bien être, y faire attention permet de se réconcilier avec son corps et d’en tirer un maximum de plaisir sans que celui-ci soit immédiatement génital et se traduise par une éjaculation.Quelles sont donc les bases du tantrisme et comment pourrait-il permettre de jouir d’une meilleure vie sexuelle ? Voici quelques éléments de réponses.

Le tantrisme en bref

Provenant du mot « tantra » signifiant « doctrine », le tantrisme a vu le jour au cours du 5ème siècle en Inde. Il s’agit avant tout d’un état spirituel relevant du mysticisme. Dans toute chose, le tantra voit une valeur spirituelle et de cette philosophie, l’occident s’est tout particulièrement focalisé sur la portée érotique de celle-ci. C’est ainsi que le terme « tantrisme » indique aux Etats-Unis et en Europe l’ensemble des rituels érotiques permettant de bénéficier d’une meilleure vie sexuelle. Avec le tantrisme, le sexe joue un rôle de premier ordre : on porte principalement l’attention sur l’orgasme sans éjaculation ou sur les orgasmes multiples des hommes. 

Les effets bénéfiques du tantrisme

 Ainsi, l’objectif visé par le tantrisme est de jouir d’une vie intime épanouie, de vivre des orgasmes plus impétueux et de profiter d’une vie de couple plus gratifiante. Le tantrisme propose d’étendre la représentation du sexe, outre les parties génitales. Le corps, dans son intégralité, devient alors un instrument sexuel permettant d’atteindre l’orgasme. C’est donc dans cette perspective que le massage tantrique est mis en œuvre. Le massage tantrique peut contribuer au traitement de troubles sexuels en tout genre dont notamment l’éjaculation précoce, la dysfonction érectile ou encore la baisse de la libido. 

L’action du massage tantrique sur les problèmes sexuels masculins

 Le massage tantrique permet de se défaire de la pression de la performance sexuelle, bien que l’acte en lui-même reste infiniment érotique. Dans le cadre d’un tel type de massage, l’orgasme n’est pas une finalité mais une chose secondaire, le plaisir est la priorité. Ceci aide alors à s’affranchir de la fixation de la performance, qui vient dans certains cas porter atteinte aux relations sexuelles et peut même engendrer une perte de l’érection, voire la perte du désir. Dans le sexe tantrique, ce n’est de ce fait pas la finalité ou la destination qui importe le plus, mais le trajet pris. Ainsi, il est essentiel de prendre son temps, de donner et de recevoir du plaisir.

Retrouver son corps avec le massage tantrique

assurer-728x90Concrètement, en Occident, la pratique la plus abordable du tantrisme se réalise sous la forme d’un massage. Ce tantrisme pratique consiste à rétablir l’équilibre du yin et du yang, le masculin et le féminin, en explorant toutes les parties de votre corps avec beaucoup de sensualité. Les parties génitales ne sont pas oubliées mais elles ne sont pas non plus valorisées : vous redécouvrez avec tout votre corps que vous êtes capable de sensation, d’émotion et de plaisir. Ce plaisir est fondamentalement vie.massage tantriqueLe massage tantrique se pratique, de préférence, nu. Pour aider à faire circuler les énergies, la personne qui donne un massage peut également être nue, sans qu’il y ait ambiguïté érotique. Décidez ensemble de ce qui est le plus adapté avant de commencer la séance. Il n’y a pas de caresses érotiques dans un massage tantrique de qualité, l’objectif est en effet de vous aider à vous réapproprier votre corps dans toutes ses subtilités, à commencer par les zones que vous négligez et dont vous finissez par en plus prendre soin.

Excitation de l’homme et plaisir au masculin

Pour profiter pleinement de e massage, il est préférable d’être nu, même si , en fonction de votre pudeur, certains masseurs acceptent de vous gardiez une serviette sur vous, mais il faut bien , à un moment que leurs mains puissent aller là où vous avez besoin d’apprendre à vous contrôler. Car,voilà bien tout l’enjeu : apprendre à se connaître, à jouir de tout son corps , doucement, sereinement, d’un plaisir intense et intérieur, qui prend son temps et qui ne nécessite pas forcément un orgasme extérieur.Oui, il est possible de prendre son temps. Oui, il est possible de ré-apprendre à goûter et faire durer les sensations physiques et émotionnelles sans se focaliser sur les parties génitales. Ce faisant, vous vous réconciliez avec vous -même, vous multipliez le champ des possibles concernant vos perceptions sensorielles, vous vous redécouvrez un corps vivant, capable de plaisir et de joie autres et plus intenses que l’exercice des fonctions sexuelles. C’est tout l’art du tantrisme: par une approche nouvelle du corps, apprendre à gérer ses émotions, gagner en confiance en soi et retarder éjaculation. , 

Publié dans connaissance de soi, méthode, Sexologie, Spiritualité | Mots-clés : apprendre à se contrôler, contrôler l’éjaculation, contrôler la masturbation, massage, massage nu, massage tantrique, prendre soin de soi, tantra, tantrisme | Laisser une réponseJe suis éjaculateur précoce, comment y remédier ?Publié le 26 mars 2015 par adminJe suis un éjaculateur précoce : comment y remédier efficacement ?

EJACULACION-PRECOCEDe nombreux troubles sexuels résultent de mauvaises habitudes que le corps a prises. C’est généralement le cas lorsqu’on est un éjaculateur précoce. L’éjaculation prématurée est un problème sexuel courant qui se traduit par le fait d’éjaculer trop vite durant une relation sexuelle. Y a-t-il une solution quand on est précoce ? Voici quelques éléments de réponses. 

Les différentes raisons de l’éjaculation prématurée

La plupart des hommes avouent mal vivre l’éjaculation précoce. Cela survient généralement aux hommes ayant vécu peu, voire aucune expérience sexuelle. Mais ceci peut s’améliorer au fil des temps.D’ailleurs, il s’agit d’avoir un bon contrôle, car il faut le savoir, l’éjaculation arrive trop tôt quand l’homme ne sait pas se contrôler et ne parvient pas à la retenir sciemment. « Je jouis trop vite », « j’arrive pas à me retenir », « je suis trop vite excité », autant de formulations pour dire la même chose : la nécessité de retarder ejeculation.La plupart des hommes éjaculent précocement au cours de leurs premières relations sexuelles. Ils sont impressionnés, excités, ils ne savent pas, voire ils ont pris l’habitude de jouir très vite en se masturbant.L’on distingue deux formes d’éjaculation prématurée : soit elle se manifeste à chaque acte sexuel soit elle survient brusquement. Dans certains cas, elle découle d’un problème physique, bien que les causes les plus connues soient principalement d’origine psycho-comportementale.

Comment pallier à l’éjaculation précoce ?

En soi, il n’existe pas de solution miracle ou d’un traitement bien spécifique. En réalité, l’éjaculateur précoce doit avant tout apprendre à se contrôler. Car l’objectif est d’apprendre comment retarder l’éjaculation. Au fil des expériences vécues, il pourra s’améliorer.Il est ainsi recommandé de savoir répartir l’excitation sur tout le corps et pas uniquement au niveau du sexe, au cours des préliminaires. Et quand vous sentez que l’orgasme est proche, réduisez votre excitation. Des entraînements réguliers seront nécessaires.Vous pouvez notamment essayer ceci : lors de la relation sexuelle, dès que vous sentez que vous allez jouir, arrêtez tout mouvement afin de réfréner votre orgasme.De plus, ayez des rapports sexuels fréquents, afin d’éviter une surexcitation sexuelle que vous ne pourrez pas contrôler et qui vous mènera à coup sûr à l’éjaculation précoce.Quoi qu’il en soit, certains cas d’éjaculation précoce peuvent tout de même être traités dans le cadre de la médecine. Vous pouvez par ailleurs vous masturber avec votre partenaire avant l’acte sexuel afin de diminuer votre appétit sexuel, solution agréable mais à court terme car cela ne résout pas le problème de fond. Publié dans éjaculation précoce, Non classé | Mots-clés : apprendre à se contrôler, contrôler l’éjaculation, couple, éjaculateur précoce, éjaculateur prématuré, éjaculation précoce, précoce solution, retarder l’éjaculation | Laisser une réponse

Comment retarder l’éjaculation de manière efficace ?Publié le 18 mars 2015 par admin

Comment retarder l’éjaculation de manière efficace ?ejculacion-precoce-B327Dans la moyenne, durant un rapport sexuel, un homme peut tenir entre cinq et dix minutes. Et pourtant, plus de la moitié des hommes souhaiteraient bénéficier d’une meilleure endurance au cours de l’acte. Si tel est aussi votre cas, suivez ces quelques conseils et vous saurez à coup sûr tenir plus longtemps. 

Ayez une bonne maîtrise de l’art de la masturbation

Au lieu de passer directement à l’acte, masturbez-vous d’abord en compagnie de votre partenaire, afin de lui faire atteindre l’orgasme. Bref, il vous faut prendre votre temps. Tenez au moins un quart d’heure. Parvenez au point de non-retour sans pour autant évacuer votre fluide, jusqu’à ce que le quart d’heure se soit écoulé.

Une légère pression sous le gland

Lorsque vous sentez que vous avez chaud au fil de la relation sexuelle, faites une petite pause puis exercez un léger pincement sur la zone située juste au-dessous de votre gland, en vous focalisant sur l’urètre. Ce geste permet de repousser le sang du pénis et réfréner l’éjaculation.

L’exercice de Kegel

Le Kegel est une activité permettant de tonifier les muscles du pénis dans l’objectif de ralentir le temps d’éjaculation. Parmi les exercices que vous pourrez pratiquez, en voici un : cela consiste à uriner en stoppant le jet à maintes reprises puis à uriner à nouveau. Vous pouvez également pratiquer plusieurs autres exercices de Kegel.Faites preuve de galanterieLorsqu’il est question d’orgasme, la galanterie compte parmi les principaux points à ne négliger en aucun cas. Plus concrètement, laissez votre partenaire jouir avant vous. Cela vous sera d’autant plus bénéfique, tant sur le plan sexuel qu’au niveau psychologique.La prise de ProzacD’après une récente recherche, il a été constaté que 73% d’hommes enclins à l’éjaculation prématurée ont pu être soigné grâce à la prise de Prozac, à raison de 20 mg par jour, durant une semaine puis en augmentant la dose à 40 mg. Un autre traitement nommé « Piligy » peut également aider à retarder l’éjaculation. Publié dans connaissance de soi, éjaculation précoce | Mots-clés : contrôler l’éjaculation, éjaculateur précoce, éjaculation précoce, retarder l’éjaculation | Laisser une réponseL’éjaculation précoce est aussi culturellePublié le 7 mars 2015 par adminejaculation-precoce-et-cultureLes spécialistes s’accordent pour dire que les raisons principales de l’éjaculation précoce seraient d’ordre psychologique : stress, émotion, peur de mal faire, habitude liée à la masturbation, manque de connaissance de son corps, etc.  

Et si en plus de tout ça, l’éjaculation précoce avait des causes culturelles ?

A vrai dire, c’est presque comme dire que la cause est psychologique, puisque cela est également relié à l’esprit et aux conditionnements humains. Cependant, cela permet de jeter un regard différent et de déculpabilise en partie les personnes souffrant d’éjaculation rapide.La thèse est la suivante : l’espèce humaine, forme évoluée du genre animal, est programmée depuis les temps archaïques pour une sexualité rapide orientée sur la reproduction. Le coït rapide ne serait que le résultat d’habitudes multiséculaires liées à la fois au besoin de se reproduire et d’accomplir l’acte sexuel en limitant au maximum les dangers extérieurs, ce qui passe par la rapidité de l’acte pour ne pas être surpris en pleine copulation.La dimension du plaisir des partenaires n’intervient que dans une phase d’évolution où l’acte sexuel peut prendre son temps et où l’individualité prend de l’importance. Développement de la rencontre, de la conjugalité, du mariage. Autant dire des normes sociales et culturelles qui seront différentes selon les sociétés.Bref, historiquement, il est plus naturel pour l’homme d’éjaculer vite. La création d’une société protégeant l’acte sexuel au sein d’un rituel ou un statut, la prise en compte du plaisir du partenaire ne viennent que plus tard. Le traité du Kama Sutra illustre superbement comment l‘acte sexuel devient acte de réalisation de soi et de l’autre, intégré dans une sorte de rituel à la fois sacré et domestique.Encore aujourd’hui, il se peut que l’homme hérite – génétiquement ou par reproduction mémorielle inconsciente – du réflexe d’éjaculer vite. C’est par l’éducation qu’il peut apprendre à se comporter tel que la culture du temps le lui suggère. Qui dit culture dit éducation et psychologie aussi. Car la culture n’est pas que l‘acte de choisir une pièce de théâtre, un film, un bon roman, une exposition ou une conférence. Elle est fondamentalement ce qui nous conditionne en nous « normant » pour répondre comme ceci ou comme cela dans les différentes sollicitations quotidiennes, de manière à être socialement acceptable. Sauf que la sexualité, encore aujourd’hui, est le grand parent pauvre de l’éducation tant familiale que scolaire ou républicaine.Questions : si je suis éjaculateur précoce, quelle est ma représentation innée d’un acte sexuel ? Y ai-je inclus l’autre, y ai-je inclus la possibilité de prendre son temps ? Que me manque –t-il pour que cela soitpossible, qu’’est-ce qui est à ma portée , facilement réalisable, pour aller en ce sens ? Publié dans éjaculation précoce | Mots-clés : éjaculateur précoce, éjaculation précoce, habitude culturelle, mastuurbation, partenaire | Laisser une réponsePourquoi arrêter la masturbation ?Publié le 24 février 2015 par admin

homme se masturbant – © Rainer Elstermann/CorbisPourquoi arrêter de se masturber ?

La masturbation est un phénomène naturel et largement répandu parmi la gente masculine. La question de savoir pourquoi arrêter de se branler peut donc paraître une question insensée.Cette question a pourtant du sens même si la réponse varie selon les personnes.La masturbation, une pratique décriéeBien que la masturbation soit un acte naturel, pratiqué par quasiment les humains de sexe masculin, elle reste souvent décriée et, souvent c’est la première raison pourquoi il faudrait-il arrêter de se masturber. Mais, à la réflexion, pourquoi devrait-on arrêter de se branler ?Parce que ta mère le dit ? Parc que les autres le disent ? La société, un quelconque ordre moral ou religieux ? Pourquoi pas, mais cela reste alors des considérations extérieures qui viennent comme s’imposer et contraindre quelqu’un qui n’y est pas forcément disposé au premier abord.

Les raisons évoquées par les personnes concernées

Voyons plutôt les raisons évoquées par les hommes qui souhaitent arrêter la masturbation. Elles ne consistent pas à condamner la masturbation ou même à la regretter. Les raisons les plus évoquées sont les suivantes :La non-maîtrise de soiL’obsessionL’addiction sexuelleLes problèmes relationnelsL’autosatisfaction sexuelle a en effet cet inconvénient d’être facile à pratiquer et une propension à devenir addictive. Une fois qu’il a découvert la masturbation, l’homme connaît un plaisir qu’il peut renouveler facilement, lors d’excitations spontanées, en compensation de situation de stress, ou lors de solitude prolongée. Le recours à ce plaisir peut devenir addictif ou obsessionnel. Sans aller jusque- là , l’homme qui a pris l’habitude de se masturber ne soit plus s’en passer et fait parfois le constat qu’il ne sait plus faire la distinction entre une excitation naturelle, qui se manifeste notamment p r une érection , et le passage à l’acte. Il ne sait pas, ou ne sait plus, distinguer le désir et la réalisation du désir.C’est ce qui peut générer également des problèmes relationnels. Ceux-ci sont globalement de deux ordres :L’impossibilité d’entrer dans une relation patiente et vraie avec autrui, à cause de l’immédiateté possible de la masturbation. Le désir de l’autre, l’excitation même, trouvent une expression rapide dans la masturbation au détriment de l’apprentissage de la relation avec l’autre, du temps nécessaire, de la découverte que le plaisir sexuel n’es pas que génital mais de tout l’être. Or c’est l’autre qui apporte cela : sa présence, son regard, son toucher, sa patience. La rencontre est un mystère entre deux êtres, la rencontre sexuelle n’est qu’une des manifestations de l’amour mais à coup sûr, elle se partage, elle n’est pas faite pour s’auto-alimenter sur soi-même.L’isolement dans lequel enferme la masturbation. L’habitude de se branler dans son coin, peut créer le sentiment de s’auto-suffire et qu’il n’y a pas besoin de relation avec autrui. Pour les personnes timides, cela est comme un échappatoire qui dispense de la relation qui fait peur. Mais cet échappatoire isole et ne rend pas forcément heureux.Sans employer tous ces grands mots, pourquoi arrêter la masturbation sinon parce qu’elle gêne profondément la personne qui est concernée ? Cela est dur à reconnaître, on en est en général pas fier et on ne le partage avec personne, mais la masturbation est une pratique qui peut isoler profondément une personne qui s’en sent esclave ou prisonnière parce que cela a échappé à tout contrôle, c’est-à-dire à toute possibilité de décider librement, de manière volontaire, si oui ou non je la pratique. 

La masturbation , est-elle un besoin naturel ?

 Cela pose une autre question à laquelle il est très délicat de répondre : la masturbation , est-elle un besoin naturel ? Il est très délicat d’y répondre car es arguments scientifiques et moraux se mélangent sans qu’il soit possible d’y voir très clair. Si c’est un besoin naturel, il ne devrait pas y avoir de raison de la critiquer ou la réprimer, mais on sent bien qu’elle n’est pas un besoin naturel indispensable au même titre que l’alimentation, la chaleur, le rejet d’urine et d’excréments. Certains scientifiques soutiennent que c’est la production naturelle des spermatozoïdes qui provoque chez l’homme le besoin de leur expulsion : éjaculations nocturnes, excitations, envie de se masturber. Cependant, si i elle est un passage quasi-obligé dans la vie d’un adolescent, il semble bien que la plupart des hommes arrive à contrôler leur envie irrépressible de se masturbation et soient capables de décider si oui ou non ils vont passer à l’acte. Finalement, tout l’enjeu est là. Les hommes qui disent vouloir arrêter de se masturber souhaitent retrouver leur liberté de décider ou pas de passer ç un acte sexuel, y compris solitaire. Voilà la principale raison pour arrêter la masturbation : garder sa liberté, y compris par rapport à soi-même.